Articles journaux japonais !

Publié le par nikita et sikay

Un petit retour en arrière...

Fin octobre 2008 il était prévu une interview de Laura et moi par des pigiste Japonais.
Cependant Laura étant redecendue a Lyon pour ses études je l'avais faite avec Aya Laure et Ashe Timilt deux super coupines à nous.
Je poste donc les 3 parutions !
Si quelqu'un avait le temps de traduire j'en serais ravie...

J'en profite pour remercier Lika qui nous a permise de faire l'interview et les photos (au parc André Citroen a Paris 15ème) et mes deux coupines qui se sont substituées à Laura et qui ont étés géniales !

Publié dans aventure WCS

Commenter cet article

elue1357 11/05/2009 12:08

salut!

malheureusement, cette année je ne peux aller ni à épita,ni à japan expo (j'ai besoin de garder mes sous pour partir un mois au japon en 2010 ( c'est que ça coute cher le voyage, l'hotel et les tissus pour mon cosplay,lol)).
cependant, je serai à japan expo l'année prochaine et j'irai soutenir les gagnant(e)s du wcs de japan expo à Nagoya ( en esperant que ce sera toutes les deux de nouveau ( il me semble que tu m'avais dit que vous reparticiperiez en 2010)).

en tout cas , continue bien ce blog, il est vraiment tres interessant.

à bientôt.
bizes

elue1357 08/05/2009 10:19

de rien, ça m'a fait plaisir.
pour les erreurs qu'ils ont faites, c'est peut être moi qui n'ai pas traduit correctement(des fois , j'avais vraiment du mal à comprendre le rapport entre deux propos mais mon amie japonaise m'a dit que les jounaux employaient souvent un japonais un peu bizarre).
j'espere que tu trouveras quelqu'un pour le traduire un peu mieux que moi.

nikita et sikay 11/05/2009 10:07


t'inquiète ça me donne au moins un apperçu de ce qu'il y a dans les articles, en tout cas merci beaucoup encore
a bientot !
te rend tu a épita? ou japan expo?
nous on y sera!
bizes


elue1357 06/05/2009 18:21

bonjour les filles

je m'excuse de mon retard.
je n'ai pu traduire que le 2eme article ( le 3eme étant la même chose au debut)sans les encadrés.j'en suis vraiment désolé mais je ne vois plus mon amie japonaise, et je ne peux vraiment pas le traduire toute seule.

je m'excuse également pour les fautes de traduction et de "mise en phrase"(mon amie ne parlant pas tres bien le français et moi pratiquement pas le japonais) mais cela vous donnera une idée générale du contenu de l'article (je n'ai pas reussir à traduire le titre en rose et le nom de famille d'Eva est certainement mal orthographié):



En haut : En France, les émissions japonaises d’animé ont commencées il y a environ 30 ans.
De nombreux jeunes grandissent en regardant des mangas.
Les filles adorent l’animé japonais très populaire : sailor moon.
Dans cette génération, la lecture des mangas succède aux animés.
En France, les mangas sont populaires et tous les genres sont appréciés.
Tous les mois, 100 nouveaux mangas sont traduits et vendus.


Titre noir : animés, cosplay et mangas japonais attirent de plus en plus l’attention

Légende sous photo 1 : les françaises prennent la pose dans leurs cosplay fait main. (Prise à paris)

Légende sous photo 2 : un homme (à droite) demande à acheter des mangas dans un magasin spécialisé. (Prise à Paris)


Article :



Un chevalier, une ballerine, une magicienne. Ces filles habillées de cosplay fait main bleu et blanc ne passent pas inaperçues en se promenant dans les rue de paris, près de la tour Effel.
Ces jeunes filles d’une vingtaine d’années se cosplayent en personnages d’animés ou de jeux vidéos.
Les passants, intrigués, leurs parlent amicalement. Les plus petits, quant à eux, sourissent.

« Je peux sentir que dans toutes les œuvres, les personnages peuvent être joyeux ou tristes comme nous même » confie Cécile Auclair qui fait du cosplay depuis 3 ans (21 ans). Elle à commencé à s’intéressé au animés à l’âge de 6 ans.
Dans le film d’animation « mon voisin Totoro » des sœurs pensent tristement à leur mère qui leur manque, celle-ci étant dans un hôpital lointain afin de se soigner. En regardant le film, les images et les émotions de son enfance reviennent à Cécile qui se rappelle lorsqu’elle était petite et qu’elle regardait cette scène car « c’était la même chose pour moi » dit elle.

Titre: Sentiments d’amitié, déception, et sympathie.

Tout commence avec l’intérêt pour les animés et les mangas qui racontent l’histoire de petits garçons s’appliquant à apprendre des techniques ninjas (« naruto »), de l’évolution des sentiments d’amitié entre filles (« nana »), de personnages faisant l’expérience de la vie comme se disputer avec ses amis, échouer …

En France et aux Etats-Unis, les émotions ne sont pas autant misent en avant qu’au japon où les cases des mangas s’écoulent telles les images d’un film.
« Il y a de l’aventure et de l’amour. On ne se lasse pas de ces mangas qui ne vieillissent pas » dit Auclair-san qui s’intéresse à la culture japonaise. L’été dernier, c’était la première fois qu’elle visitait le japon.

Avec le contraste des néons des lumières de Tokyo et le calme de la ville de Kyoto elle nous dit « j’ai l’impression d’être encore dans un rêve, je veux savoir encore plus de choses sur le japon ».

Les animés et les mangas permettent l’expansion de l’intérêt du japon parmi les nouvelles générations. Nous pouvons prendre comme exemple l’influence de Hikaru no go (histoire d’un jeune joueur de go) qui fait de plus en plus de fan en France.

« Comme je peux le remarquer dans les mangas, le quotidien au japon n’est pas si éloigné du notre » explique Eva Arem (24 ans, cosplayeuse et assistante dans un collège).
« Même si je ne connais pas le nô et le kabuki, le train bondé pour aller au travail, les relations entre senpai et kohai, le petit restaurant de ramen dans la rue… toutes ces choses quotidiennes me sont chères. Au japon, les lycéens sont très proches les uns des autres que ce soit pour étudier ou au sein de leur club comme on peut le voir dans les mangas sur le thème de l’école. Je voudrais participer aux fêtes d’été, porter un yukata et danser le bonodori »


Titre: Le quartier des magasins spécialisé apparaît

« De la même manière que les japonais aiment la France, moi j’aime le japon et je pense que je vais essayer d’apprendre le japonais » dit Arem-san


En France, en 1975, « Princesse Saphir » était la 1ere animation japonaise à passer dans les émissions françaises.
Au début des années 90, « ken, le survivant » paraissait en manga mais était trop violent pour la télévision.

Et maintenant, à paris, des quartiers entiers sont spécialisés







voila, s'il y en a qui veulent corriger, qu'ils n'hesitent pas.

à bientôt

nikita et sikay 07/05/2009 17:46


merci beaucoup !
c'est vraiment adorable d'avoir traduis tout celà, comme je m'en doutais ils n'ont pas exactement tout compris lors de l'interview mais bon ce sont les médias...
a bientôt !


elue1357 30/03/2009 18:00

salut!

juste pour vous tenir au courant de "l'avancement" de la traduction:

nous avons commencé aujourd'hui et c'est vraiment pas facile car, comme vous le savez peut être, le japonais écrit dans les journaux est tres particulier. j'espere que nous finirons un des articles la semaine prochaine.

je m'excuse pour le temps que vous devez attendre mais je fais vraiment le plus vite possible.

à bientôt

nikita et sikay 02/04/2009 14:03


merci beaucoup elue1357
ne vous prenez pas trop la tete sur les articles hein ça n'est pas urgent
mais merci encore de prendre ça tellement à coeur


elue1357 16/03/2009 19:36

coucou !

alors j'ai demandé à mon amie aujourd'hui et elle est d'accord. j'espere que l'on qu'on ne mettra pas trop longtemps. je ne la revois que dans deux semaines mais je vais lui demander si elle peut commencer sans moi. serait il possible de m'envoyer les photos des articles ? c'est un peu petit et je ne peux pas les enregistrer à partir de votre blog ( ça me dit " acces refusé").
j'espere que ça ne vous dérange pas trop.

à bientôt